French (Fr)English (United Kingdom)Bichelamar (Vanuatu)
Yu stap lo plesia: Accueil Culture Nicolas Kurtovitch, invité de Pirogue, Salon du Livre de Port-Vila
Nicolas Kurtovitch, invité de Pirogue, Salon du Livre de Port-Vila


 

Nicolas Kurtovitch écrivain de Nouvelle-Calédonie participe à Pirogue, Salon du Livre de Port-Vila.

« Ce qui est extraordinaire, ce n’est ni l’histoire ni l’enchaînement des situations, ni la rencontre irréelle avec cet homme, son silence et pour finir ses paroles de confiance. Non, l’extraordinaire, c’est que l’ensemble ait eu lieu. » écrit Nicolas Kurtovitch dans son recueil de nouvelles, Totem, paru en 1997.

Cet enfant de Nouméa né en 1955 est l’un des auteurs calédoniens parmi les plus prolifiques : depuis ses 18 ans et son premier recueil de poésie, Sloboda (1073), Nicolas Kurtovitch s’essaiera à différents formats : nouvelles donc, mais aussi romans, théâtre et livre jeunesse. L’auteur calédonien, qui marie au travers de sa prose, ses influences occidentales et océaniques, fut primée plusieurs fois : en 2001 il reçoit conjointement à d’autres auteurs le prix de la prose narrative du Salon du livre insulaire de Ouessant pour L’Arbre à souvenir dans lequel il a écrit quelques textes. Toujours lors du même salon, mais lors de l’édition 2003, il reçoit le prix de la poésie pour Le Piéton du Dharma. 5 ans plus tard il obtient le prix international de poésie Antonio Viccaro pour l’ensemble de son œuvre. En 2011 enfin, Nicolas Kurtovitch s’est vu remettre deux prix : le prix Popaï lors du Salon international du livre océanique pour son roman Les heures Italiques et le prix Vi Nimö pour son recueil de poésie Les arbres et les rochers.

Bibliographie :

Récits
Seulement des mots, Ed.de l'auteur, Aix-en-Provence, 1977.

Poésie
Sloboda, Ed.de l'auteur, Nouméa, 1973.
Vision d'Insulaire, Éditions St-Germain-des-Prés, Paris, 1983.
Souffle de la nuit, Éditions St-Germain-des-Prés, Paris, 1985.
L'Arme qui me fera vaincre, Éditions Vent du Sud, Nouméa, 1988.
Homme Montagne, Éditions Guy Chambelland, Paris, 1993.
Assis dans la barque, Éditions Grain de Sable, Nouméa, 1994.
Avec le masque, Éditions Guy Chambelland, Paris, 1997.
Dire le vrai / To Tell the Truth, édition bilingue de 18 poèmes avec Déwé Gorodé, Éditions Grain de Sable, Nouméa, 1999.
On marchera le long du mur, Librairie-Galerie Racine, Paris, 2000.
Poème de la solitude et de l'exil, Association Kalachakra, Nouméa 2001.
Autour Uluru, Éditions Galerie Racine, Paris, 2002. Photos Nicole Kurtovitch
Ode aux pauvres, Association Kalachakra, Nouméa, 2002.
Haïbun de Ouessant, Éditions Les Océaniles et Kalachakra, 2003
Le Piéton du Dharma, Éditions Grain de sable, Nouméa, 2003. Lauréat 2003 du Salon du livre insulaire d’Ouessant. 
Le dit du cafard taoïste, Éditions Kalachakra, 2005.
Cette poignée de main, Éditions Les Océaniles et Kalachakra, 2009
Les arbres et les rochers se partagent la montagne, Ed Vent d’ailleurs 2010 Lauréat du Prix Vi Nimö des lycéens en Nouvelle Calédonie 2011

Lauréat du Prix Antonio Viccario de poésie Juin 2008

Nouvelles
Forêt, Terre et Tabac, Éditions du Niaouli, Nouméa, 1993.
Lieux, Éditions Grain de Sable, Nouméa, 1994.
Totem, Éditions Grain de Sable, Nouméa, 1997.
Lieux II, Éditions Grain de Sable, Nouméa, 2007.

Théâtre
Le Sentier Kaawenya, Éditions Grain de Sable, Nouméa, 1998.
Les dieux sont borgnes, avec Pierre Gope, Éditions Grain de sable, Nouméa, 2002.
Gli dei sono ciechi, traduction en italien de Les dieux sont borgnes, par Micaela Fenoglio, L’Harmattan, Turin, 2003.
« Couture à la maison Hagen », dans Ô saisons, ô châteaux !Ouvrage collectif, Nouméa, 1999.
La Commande, Éditions Traversées, Nouméa, 2004.

Roman 
Good night friend, Éditions Au vent des îles, Tahiti, Papeete, 2006.
Les heures italiques, Éditions Au vent des îles, Tahiti, Papeete, 2010. Lauréat du Prix Popaï de la littérature Calédonienne en 2011.

Jeunesse 
Iamelé et Willidone, illustré par Julie de Waligorski, Les Éditions du Bonhomme vert, Arles, 2007.