French (Fr)English (United Kingdom)Bichelamar (Vanuatu)
You are here: Home Culture Rencontre avec Paul Tavo auteur de l'Ame du Kava
Rencontre avec Paul Tavo auteur de l'Ame du Kava

Paul TAVO au Nakamal Obama

Rencontre avec l’auteur du recueil de poèmes « L’âme du kava », Paul Tavo.

C’est tout naturellement dans un nakamal que nous retrouvons Paul Tavo pour en savoir un peu plus sur « L’âme du kava », son premier recueil de poèmes, publié aux éditions Alliance française avec le soutien de la Coopération régionale, lancé jeudi 25 août 2011 à l’Alliance française.

Paul Tavo est professeur de lettres au CP-DAEU de Port-Vila (Cours Préparatoire – Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires). Adolescent déjà il est passionné par le français. Il écrit des poèmes sur son agenda et les garde en secret avant qu’une âme bienveillante ne lui souffle l’idée de les publier. Plusieurs années passent, le projet mûrit et l’ouvrage naît comportant une 50aine de poèmes.

Paul fait partie de cette première génération « indépendante » qui s’interroge sur l’avenir de son pays. Ainsi la majorité de ses poèmes évoquent le Vanuatu, ce jeune pays en construction. Les sujets abordés traitent de l’indépendance, l’acculturation, la remise en question de la maturité de son archipel et de la coutume sans oublier des thèmes universels comme l’Amour.

Inspiré par d’illustres auteurs français comme Baudelaire, Hugo et Rimbaud, Paul Tavo a choisi un style contemporain pour s’extérioriser en conservant une structure rythmique classique et en utilisant un champ lexical précis et varié. Parmi les trois langues inscrites dans la constitution du Vanuatu c’est le français qu’il a privilégié. Inconsciemment nous avoue t-il. Sa langue d’apprentissage ; Sa langue de travail ; Sa langue de passion. Le titre « L’âme du kava » fait écho à celui utilisé par Baudelaire pour un de ses poèmes : « L’âme du vin ». Le kava est bien entendu symbolique. Il représente le Vanuatu, un moment de la journée, une réflexion, une évasion.

Avec cet  ouvrage, Paul Tavo entre ainsi dans la lignée des écrivains francophones vanuatais après Jacques Gédéon et plus récemment Marcel Melthérorong (Tôghàn). Sur cette liste trop courte, Paul avoue que son pays n’aide en rien le développement des arts. Selon lui, seule la musique intéresse les jeunes notamment grâce aux manifestations de Fest’Napuan, Fête de la Musique et Francosonik.

Son livre est dédicacé à son père. Celui qui s’est sacrifié pour lui payer des études et qui lui a montré l’importance de l’éducation. Certains vers sont accompagnés d’illustrations sobres réalisées par Julie Sauerwein, illustratrice de talent.

Paul travaille déjà sur un nouveau projet d’écriture : un roman. Avant sa publication, il part sur la terre de ses auteurs de référence. Il poursuit ses études de lettres en France pour obtenir un master.

Le lancement de son recueil de poèmes a eu lieu jeudi 25 septembre 2011 à l’Alliance française. A cette occasion de nombreuses personnes sont venues soutenir ce nouvel auteur dont ses collègues et ses élèves du CP-DAEU.
Cette soirée culturelle fut accompagnée par le talentueux groupe de musique Smol faya. Bien entendu du kava fut servi tout au long de cette rencontre.

Le recueil de Paul Tavo est en vente à l’Alliance française de Port-Vila au prix de 1200 vatus. Il est également disponible pour le même prix au Galaxy nakamal à Freshwota nambatu.

YL