French (Fr)English (United Kingdom)Bichelamar (Vanuatu)
You are here: Home Culture
Magazine
Une Journée nationale particulière pour les français de Port-Vila
 

Le vendredi 15 juillet, a eu lieu le concert de Vanuella Watt pour célébrer la Journée Nationale Française à l’Alliance française de Port-Vila.  Mais c’est aussi le jour où les français du Vanuatu ont découvert, très attristés, ce qu’il s’était passé dans leur patrie d’origine. Un attentat à Nice, ville du sud de la France, a fait 84 morts et 300 blessés la nuit du 14 au 15 juillet.

La soirée a été maintenue en dépit de cet événement tragique. En effet, il  paraissait d’autant plus important de marquer la Fête Nationale française dans un tel contexte. Georges Cumbo, Délégué général de l’Alliance française mais aussi Conseiller consulaire des français au Vanuatu, a souhaité rendre hommage aux victimes de ce drame : « Un acte violent a été commis envers des citoyens dans notre pays ; il était d’autant plus nécessaire de marquer notre fête nationale et notre attachement aux valeurs républicaines. La violence et la barbarie ne doivent pas l’emporter sur la vie et la fraternité. »

L’Ambassadeur de France au Vanuatu, Monsieur Alain Du Boispéan, a ouvert la soirée avec ses mots pour les Français du Vanuatu. Une minute de silence a ensuite été respectée. La chanteuse Vanuella Watt (fille du célèbre sculpteur ni-vanuatu Emmanuel Watt) était l’invitée de la soirée. Elle a ouvert le concert en entonnant l’hymne national français.

Environ 300 personnes étaient présentes. Emotion et convivialité se sont mêlées pendant cette soirée très spéciale qui marquera l’histoire du pays.

Le concert  a été organisé avec le soutien de la Coopération régionale Nouvelle-Calédonie France Vanuatu, de l’Ambassade de France et d’Aircalin.

  
 
Les mosaïques de Sophie Demore à l’Espace Culturel Français

Entretien avec Sophie Demore

Née en France, Sophie Demore a voyagé et vécue à l’étranger pendant 20 ans.
De l’Afrique à l’Asie en passant par la Papouasie Nouvelle Guinée, elle s’est enrichie de toutes ces cultures. De retour en France, elle fera pendant 15 ans de nombreux aller/retour au Vanuatu, pour voir sa fille et son petit fils. Et c’est là maintenant, au Vanuatu, qu’elle a décidé de venir prendre enfin le temps de se consacrer à sa passion de la mosaïque.

Elle exposera ses créations du 1er au 19 août à l’Espace Culturel français.

Depuis quand vivez-vous au Vanuatu ?

J’y vis depuis 6 ans mais je viens au Vanuatu depuis 15 ans. Ma première exposition fut six mois après mon arrivée, à l’Espace Culturel français.

Comment définirais-tu la mosaïque ?

Pour moi, c’est recréer un univers à partir de petits morceaux disparates. Selon l’inspiration, la création sera soit un ensemble fondé sur la folie des couleurs et des mélanges, soit une harmonie créée à partir d’un motif.

A quand remonte votre passion pour la mosaïque ?

Cela doit faire maintenant 21 ans que je fais de la mosaïque.

Comment avez-vous appris l’art de la mosaïque ?

J’ai toujours été une grande bricoleuse. Je posais les faïences, les carrelages pour mes amis. A force d’avoir des restes de carrelage et de faïence, j’ai eu l’idée d’en associer les morceaux pour faire des mosaïques. J’ai fais une petite formation de base de deux jours et je me suis lancée. Comme beaucoup de gens, je suis autodidacte. Maintenant je n’utilise pratiquement plus de carrelage, désormais j’utilise les émaux de Briare, la pâte de verre et des éléments de porcelaine cassée principalement. D’ailleurs j’invite toute personne qui aurait des morceaux de porcelaine à me les apporter pendant l’exposition. Je me ferais un plaisir de les récupérer.

Quelles sont vous sources d’inspiration ?

Tout, c’est très varié. Dans ce pays chatoyant et joyeux tout est source d’inspiration.  Ici on vit dans un univers très coloré contrairement en France où  les gens s’habillent beaucoup en gris et en noir. Et puis parfois une idée vient d’on ne sait où et il devient  alors impératif de la créer. Cette année  par exemple j’ai fais beaucoup de fleurs tropicales.

De quoi est faite votre vie d’artiste au Vanuatu ?

Je ne me sens pas comme une artiste, je suis juste passionnée par ce que je fais. Pour moi passer des heures sur une mosaïque est un plaisir.  Je peux passer parfois plus de six heures en une journée sur une création.

Qu’allez-vous présenter pour cette exposition ?

Ce sera sur le thème « art et décoration ». Il y aura des tables, des lampes, des miroirs et des choses divers et varié.

 

Tout au long de l’exposition, Sophie aura un petit atelier sur place pour faire découvrir aux visiteurs les techniques de découpage et de collage.

Elle vous accueillera du 1er au 19 août, du lundi au samedi midi, de 9h à 17h l’Espace Culturel Français (à côté de l’Ambassade de France). Avec le soutien de l’Alliance française et de l’Ambassade de France au Vanuatu.  

    
 
The French couple Verges and Watt are playing at the French Alliance!
 

 

Franck Verges will be on turntables to make you move at the FrenchTouch this Friday. He will be right after Vanuella Watt, his partner in life and stage, for a popular dance in 2016’s style.

 

Where do you come from?

- Caledonia

 

Can you tell me what do you do in life?

- Cameraman and director for France television (NC 1ère)

 

- Since how long are you playing music?

I’m not really playing music; I’m sound and lighting engineer for Vanuella.

 

- In what kind of music do you like to make people dance?

Every kind, sun music, pop, rock, ragga, ballroom dance…I like make people dance on a maximum of music; firstly to make happy a wider audience, secondly to make people travel from a universe to an other.

 

You are sharing your life with Vanuella Watt, do you work also together in the music field?

- I’m working sometimes with Vanuella by managing light and sound during her concert.

 

It is the first time that you mix in Vanuatu?

 

- It’s the second time. It’s more a musical program for Vanuella’s fan, to continue the party after the show and make people dance. It’s a real moment of pleasure for me to be in Vanuatu to share her musical universe.

 

Is it something special for you to play for the French Bastille day ?

- French culture is really rich in diversity. It is this diversity that will be honoured for the National day; this thanks to Vanuella who always succeed to propose a repertoire with all style of music, and in the same time let the pride of place to French language. With Rock, zouk, waltz…she knows how to highlight French culture and make it exciting for the audience. It’s a big joy for me to participate to this event, moreover in Port-Vila.

 

 

Franck waits for you the July 15th from 6 to 12pm to celebrate the French “Bastille day” in music with kava, food and drinks!

The Popular dance is organized by the French Alliance of Port-Vila, with the support of the Regional Cooperation New-Caledonia / France / Vanuatu, the French Embassy and Aircalin.

 
Atelier théâtre pour les enfants

L'Alliance française propose un atelier théâtre tous les mercredis de 17h30 à 18h30 pour les enfants de 7 à 13 ans.
Une nouvelle session théâtrale commencera le mercredi 20 juillet.
Vous pouvez, dès maintenant, inscrire vos petits comédiens!
Pour les curieux, les enfants présenteront un petit spectacle avec les activités et exercices travaillés ce trimestre, ce mercredi 6 juillet, à 18h.
Pour plus d'informations, contactez-nous.

 
Bal populaire à l’Alliance française avec Vanuella Watt !

 

La belle et talentueuse musicienne française Vanuella Watt illuminera la scène de l’Alliance française de sa présence pendant la Frenchtouch Bal populaire vendredi 15 juillet à 18h.

Fille du célèbre sculpteur mélanésien Emmanuel Watt, la diva du Pacifique nous parle du Vanuatu et de sa musique.

 

Vanuella, pouvez-vous nous dire d’où vous venez ?

- Vanuatu, Nouvelle-Calédonie et France

 

Vous sentez-vous chez vous au Vanuatu ?

- Oui. J’ai grandi au Vanuatu comme tous les enfants de là-bas, au bord de l’eau et dans la nature.

 

Quelles sont les musiques qui ont bercé votre enfance ?

- La musique classique ! Car ma maman était professeur de piano en musique classique.


Vous êtes auteur, compositeur et interprète. Comment définiriez-vous votre musique ?

- Je définis ma musique comme moi : métissée. Avec des couleurs musicales, un style, mélangés. Un mélange de sons du Pacifique avec des arrangements modernes.

 

Quelles influences du Pacifique et/ou d’ailleurs peut-on retrouver dans votre musique ?

- On peut retrouver dans ma musique un mélange de rythmes Océaniens et Occidentaux, un mélange dans les arrangements musicaux aussi, à la fois Pacifiques, Tropicaux et Occidentaux. Par exemple « Cœur grenadine », « Soleil », « Les recettes », « Oceania », etc. J’essaie toujours de mélanger les sons, l’atmosphère musicale de mes chansons. Quand je produis une chanson, j’aime penser qu’elle fait voyager les auditeurs.

 

Vous chantez régulièrement à plusieurs endroits du globe et notamment dans le Pacifique. Qu’est-ce qui vous donne envie de jouer au Vanuatu ?

- Les gens et la lumière qu’ils ont dans leurs yeux, et leurs sourires ! Et puis au Vanuatu, on peut chanter en anglais, en français etc. C’est ce qui fait la richesse du peuple Vanuatais : ils parlent plusieurs langues, connaissent les différentes cultures.

 

Est-ce pour vous quelque chose de particulier que de jouer pour la fête du 14 juillet à Port-Vila?

- Oui. C’est la promotion de langue et la culture française. Le français est une langue tellement poétique et très riche. C’est faire rayonner, mettre en lumière, la culture française à travers le monde, et notamment dans ce petit paradis du monde.

 

Vous animerez un atelier de chant avec les enfants le mercredi 13 juillet à l’Alliance française. Est-ce important pour vous de transmettre votre savoir aux plus jeunes ?

- Les enfants sont l’avenir de ce monde. La musique rassemble tout le monde, elle est un moyen de communication puissant, un moyen de s’aimer, de partager. Je trouve ça magique. Il n’y a rien de plus important que les enfants dans ce monde, et rien de plus merveilleux que des enfants qui chantent. Leur transmettre mon savoir, c’est leur donner des petites ‘graines’ qu’ils sèmeront eux-mêmes demain, pour construire leur futur.

 

Rendez-vous le 15 juillet de 18h à minuit pour célébrer la fête nationale française en musique avec kava, petite restauration et buvette !

Le Bal populaire est organisé par l’Alliance française avec le soutien de la Coopération régionale Nouvelle-Calédonie / France / Vanuatu, l’Ambassade de France et Aircalin.

 

 
 
<< Start < Prev 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Next > End >>

Page 7 of 47