French (Fr)English (United Kingdom)Bichelamar (Vanuatu)
vous êtes ici: Accueil Culture
Magazine
Fête de la Science 2011

Pour la cinquième année consécutive, le Service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Vanuatu organise la Fête de la Science avec les écoles secondaires de Port-Vila. L’événement qui sera inauguré le lundi 3 octobre à 17h00 à l’Espace Culturel Français se déroulera pendant deux semaines, du lundi 3 au vendredi 14 octobre.

Les élèves des établissements du Lycée Louis Antoine de Bougainville, du Lycée Français Jean-Marie Gustave Le Clézio, du Collège et du Lycée de Montmartre, de l’école d’infirmier(e)s (Vanuatu Centre for Nursing Education) et de l’Institut de Formation des Enseignants de Vanuatu, présenteront divers travaux autour du thème de la science. Ainsi, tous les élèves de Port-Vila sont invités à venir assister aux présentations préparées par leurs camarades sur des thématiques très variées comme les ressources énergétiques durables telles que la géothermie ou les algocarburants, la protection de l’environnement ou d’espèces menacées comme le dugong, la gestion des déchets, ou pour faire des découvertes surprenantes sur la structure moléculaire des bonbons ou le mystère du chiffre zéro.
Les étudiants de l’école d’infirmier(e)s de Vanuatu vont quant à eux animer des activités sur les gestes de premiers secours grâce à des démonstrations sur des mannequins.
Différents ateliers seront aussi réalisés par des intervenants extérieurs, comme les chercheurs du Département des Pêches, de l’Environnement ou du Service de Météorologie et Géohazard sur des thématiques liées aux problématiques actuelles du Vanuatu comme la protection des récifs coralliens et de la couche d’ozone ainsi que la surveillance des risques naturels au Vanuatu. Un jeu questionnaire sera organisé et permettra aux étudiants de gagner de nombreux lots.

Enfin, plusieurs organismes extérieurs ouvriront leurs portes pendant ces deux semaines pour inviter les élèves à découvrir leurs activités. Les étudiants auront la possibilité de visiter l’écloserie du Département des Pêches, la pépinière du Département des Forêts, le site éolien ainsi que l’usine d’huilerie de coprah d’UNELCO ou encore la brasserie et le laboratoire de TUSKER.

La Fête de la Science au Vanuatu est devenue un rendez vous très apprécié des élèves, du corps enseignant, des professionnels, des chercheurs et du public en général. L’événement a pour objectif de favoriser les échanges entre la communauté scientifique et le grand public, notamment les jeunes, afin de leur permettre de se familiariser avec cette discipline et de susciter de nouvelles vocations.

Comme chaque année, l’Ambassade de France au Vanuatu soutient les établissements scolaires de Port Vila à travers une aide financière leur permettant de participer activement à l’organisation de la Fête de la Science.

fs


 

 
Rencontre avec Francis Gazeau, greffé du coeur et aventurier

Jeudi 29 septembre, à 17h30, l'Alliance française vous propose de rencontrer Francis Gazeau, greffé du coeur qui a passé un an sur l'atoll désert de Tahanea.

Après la projection du documentaire, Les As du Coeur, qui relate son aventure exceptionnelle, Francis Gazeau parlera de ses prochaines actions militantes en faveur du don d'organe.
francis gazeau

LES AS DE COEUR
LesAsDeCoeur
2010 – 53 mn
Réalisateur : Jacques Navarro-Rovira
Production : Bleu Lagon & Grand Angle
Version française

Francis Gazeau, un greffé du cœur récent vit à Rangiroa. Il décide de passer un an seul sur l'atoll désert de Tahanea, un acte fort pour remercier son donneur à travers lui tous les donneurs et leurs familles. Une action militante en faveur du don d'organes. Commence alors un va et vient entre, d'une part, l'histoire chronologique de sa greffe racontée ou commentée par les différents protagonistes et, d'autre part, son expérience d'isolement à Tahanae où, se filmant lui-même, il nous racontera son quotidien de Robinson, nous livrant les pensées d'un homme condamné, que la mort d'un autre a fait revenir à la vie.

 
Charlotte Wai Matansue à l’Alliance française

Charlotte Wai a appris l’art ancestral du tressage du pandanus avec sa mère, à l’âge de 7 ans. Elle a commencé par confectionner des paniers pour le jardin puis s’est mise, peu à peu, à de plus grosses pièces, ainsi à l’âge de 17 ans, elle tressait sa première petite natte coutumière et à 20 ans, une grande de 2 mètres sur 6, qu’elle aura mis un mois à réaliser.

Elle est née à Pentecôte et vit entre son île natale, où elle préside une association de femme Nok Club association, qui réunit les femmes du centre de Pentecôte autour de la coutume du tressage, et Port-Vila.

Pour faire les objets en pandanus tressé Charlotte s’inspire de la coutume, néanmoins, elle crée différents objets usuels au quotidien tels que des cabas pour faire les courses, des sacs et des sacoches, des pochettes, des cache bouteilles, des nattes pour décorer la table ainsi que des objets insolites tels que des ranges papier toilette.

En décembre, Charlotte partira en France pour exposer au Musée du Louvre ses confections ainsi que pour parler de sa culture. Elle y a été invitée suite à sa rencontre avec JMG Le Clézio, un écrivain français Prix Nobel de la Littérature, qu’elle a connu à Pentecôte par le biais de l’Alliance française. Ce dernier a fait d’elle et de son histoire, le sujet et le personnage principal de son roman Raga.

Pour cette occasion, elle expose, actuellement, ses tressages, à l’Alliance française. Vous pourrez venir les voir du lundi au vendredi à partir de 10 heures.

                                                                                           Joana Collomb

 

 
Vendredi 23 sept: Concert KRK,expos et FrenchTouch

Ce vendredi 23 septembre à partir de 17h, rendez-vous vous à l'Alliance française pour une soirée culturellement très riche...

Charlotte Wai Matansue exposera et vendra des objets d’artisanat de l’île de Pentecôte.
Les élèves de Seconde du Lycée Le Clézio présenteront une exposition : A la rencontre des artistes du Vanuatu.
Le clip de la chanson Vanuatu, extraite du dernier album de KRK  et tourné par Mickaël Lautrick sera présenté au public pour la première fois
Les lauréats du concours Planètes femmes- Vanuatu seront révélés et se verront remettre leurs prix
Bien évidemment, le Nakamal des arts et le bar proposeront selon les goûts de chacun kava ou apéritifs

Vers 18h30, le groupe Kalja Riddim Klan se produira sur scène avec, avant son départ pour la France, Monika Stern.

Après le concert, la soirée continue...ambiance FrenchTouch...

Monika Stern  va en prochainement, avec son époux Joël ,quitter le Vanuatu. Elle va regagner la France où elle va intégrer le CREDO, centre de recherche et de documentation sur l’Océanie. Monika Stern, ethnomusicologue spécialiste du Vanuatu, a créé et animé, au côté de Marcel Melthérorong et avec le soutien de l’Alliance française,  un centre musical baptisé Tura Nambe.  Elle est également connue pour être la violoniste de l’un des groupes les plus originaux et talentueux de la place : Kalja Riddim Klan.
Cette soirée lui est dédiée par l'Alliance française.

Découvrez le myspace de KRK: www.myspace.com/krkvanuatu


 

 

 
Rencontre avec Paul Tavo auteur de l'Ame du Kava

Paul TAVO au Nakamal Obama

Rencontre avec l’auteur du recueil de poèmes « L’âme du kava », Paul Tavo.

C’est tout naturellement dans un nakamal que nous retrouvons Paul Tavo pour en savoir un peu plus sur « L’âme du kava », son premier recueil de poèmes, publié aux éditions Alliance française avec le soutien de la Coopération régionale, lancé jeudi 25 août 2011 à l’Alliance française.

Paul Tavo est professeur de lettres au CP-DAEU de Port-Vila (Cours Préparatoire – Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires). Adolescent déjà il est passionné par le français. Il écrit des poèmes sur son agenda et les garde en secret avant qu’une âme bienveillante ne lui souffle l’idée de les publier. Plusieurs années passent, le projet mûrit et l’ouvrage naît comportant une 50aine de poèmes.

Paul fait partie de cette première génération « indépendante » qui s’interroge sur l’avenir de son pays. Ainsi la majorité de ses poèmes évoquent le Vanuatu, ce jeune pays en construction. Les sujets abordés traitent de l’indépendance, l’acculturation, la remise en question de la maturité de son archipel et de la coutume sans oublier des thèmes universels comme l’Amour.

Inspiré par d’illustres auteurs français comme Baudelaire, Hugo et Rimbaud, Paul Tavo a choisi un style contemporain pour s’extérioriser en conservant une structure rythmique classique et en utilisant un champ lexical précis et varié. Parmi les trois langues inscrites dans la constitution du Vanuatu c’est le français qu’il a privilégié. Inconsciemment nous avoue t-il. Sa langue d’apprentissage ; Sa langue de travail ; Sa langue de passion. Le titre « L’âme du kava » fait écho à celui utilisé par Baudelaire pour un de ses poèmes : « L’âme du vin ». Le kava est bien entendu symbolique. Il représente le Vanuatu, un moment de la journée, une réflexion, une évasion.

Avec cet  ouvrage, Paul Tavo entre ainsi dans la lignée des écrivains francophones vanuatais après Jacques Gédéon et plus récemment Marcel Melthérorong (Tôghàn). Sur cette liste trop courte, Paul avoue que son pays n’aide en rien le développement des arts. Selon lui, seule la musique intéresse les jeunes notamment grâce aux manifestations de Fest’Napuan, Fête de la Musique et Francosonik.

Son livre est dédicacé à son père. Celui qui s’est sacrifié pour lui payer des études et qui lui a montré l’importance de l’éducation. Certains vers sont accompagnés d’illustrations sobres réalisées par Julie Sauerwein, illustratrice de talent.

Paul travaille déjà sur un nouveau projet d’écriture : un roman. Avant sa publication, il part sur la terre de ses auteurs de référence. Il poursuit ses études de lettres en France pour obtenir un master.

Le lancement de son recueil de poèmes a eu lieu jeudi 25 septembre 2011 à l’Alliance française. A cette occasion de nombreuses personnes sont venues soutenir ce nouvel auteur dont ses collègues et ses élèves du CP-DAEU.
Cette soirée culturelle fut accompagnée par le talentueux groupe de musique Smol faya. Bien entendu du kava fut servi tout au long de cette rencontre.

Le recueil de Paul Tavo est en vente à l’Alliance française de Port-Vila au prix de 1200 vatus. Il est également disponible pour le même prix au Galaxy nakamal à Freshwota nambatu.

YL


 
<< Début < Préc 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 Suivant > Fin >>

JPAGE_CURRENT_OF_TOTAL