Dans le cadre des Journées de la Francophonie, l'Alliance Française vous propose un second concert d'I Nu au restaurant Le Faré le samedi 23 mars à partir de 19h.

Qui est I Nu?

Guitariste du groupe, Hnaweje Canehmez résume la musique de I Nu en une world musique colorée de toutes les influences qui leur trottent dans la tête : bossa, jazz, blues, soul, reggae et même un peu de rock. Le trio s’est formé en France suivant une drôle de destinée... Hnaweje, qui vient de l’île de Lifou,tombe amoureux de Marianne qui vit à Rouen, puis ils rencontrent Enock Pagou-Banehote originaire de Hienghène qui tient un café dans la ville normande.
Ensemble, ils créent une formule acoustique (guitare, basse, cigare-box, ukulele, melodica et stomp box) sur laquelle Marianne vient poser sa voix cristalline.
En 2015, le groupe décide de rentrer en Nouvelle-Calédonie, mais avant de larguer les amarres, il enregistre son premier album I Nu au studio du Flâneur. Pour l’occasion, les comparses s’entourent d’une folle équipe qui apporte toutes les couleurs musicales qu’ils ont dans les oreilles. En Nouvelle-Calédonie, le solide trio aime aussi s’entourer de ses amis musiciens pour ajouter de ci-de là des percussions et des chœurs.
Chantant en français, en anglais et en drehu (la langue de Lifou), I Nu orchestre ses morceaux dans un style world enrichi de sonorités locales. Il faut préciser que le discret Hnaweje est l’héritier d’une longue famille de musiciens qui ont formé Bethela, le premier groupe de musique traditionnelle kanak produit en Nouvelle-Calédonie. Leur musique invite franchement au voyage et les artistes eux-mêmes n’ont qu’une
envie : faire entendre leur musique aux quatre coins du monde pour que résonne leur esthétique calédonienne très moderne.

Concert parrainé par la Coopération Régionale, le POEMART, l'Ambassade de France et Aircalin.

Abonnez-vous à notre lettre d'information

Vous avez des questions ?